Acheter à Marseille ou Montpellier : la fausse bonne affaire ?

ÉCONOMIE
DirectLCI
Selon une récente étude publiée par le courtier meilleurtaux.com, les impôts locaux (taxes d'habitation et foncières) représenteraient jusqu'à trois mensualités de crédit chaque année pour les acquéreurs. Marseille et Montpellier sont les deux villes où la fiscalité est la plus forte.
Lire et commenter