Air France : Valls au chevet de la compagnie, les syndicats et la gauche radicale s'élèvent

ÉCONOMIE

Au lendemain des violences survenues au siège d'Air France, le Premier ministre, Manuel Valls, s'est rendu au chevet de la direction. L'État a choisi de soutenir la direction. De quoi provoquer la colère du patron de la CGT et de Jean-Luc Mélenchon.
Lire et commenter