Airbags défectueux : Toyota rappelle 6 millions de véhicules de plus, dont 126.000 en France

ECONOMIE
DirectLCI
AUTOMOBILE – Toyota rappelle près de six millions de véhicules équipés d’airbags de la firme Takata à travers le monde, dont 126.000 en France, en raison des risques de sécurité que peuvent présenter ces équipements.

L’affaire Takata n'a pas fini de secouer Toyota. Le constructeur japonais a annoncé mercredi procéder à un vaste rappel de près de six millions de véhicules à travers le monde. Cette nouvelle campagne vise à traiter les airbags défectueux produits par l’équipementier Takata. 


Depuis trois ans, cette firme japonaise spécialisée dans les équipements de sécurité des véhicules est empêtrée dans un scandale d’airbags viciés, dont certains sont responsables de la mort de conducteurs aux Etats-Unis. En tout, depuis le début de l'affaire, Toyota a rappelé plus de 23 millions de véhicules à cause des produits défectueux de son compatriote.

126.000 véhicules concernés en France

Le nouveau rappel concerne des modèles produits au début des années 2000, ainsi qu’entre 2006 et 2014, soient 1,16 million d'unités au Japon, 1,47 million en Europe - où deux incidents ont été rapportés -, 820.000 en Chine et 2,35 millions dans d'autres régions. 


En France, 126.196 véhicules sont concernés. Il s'agit de 95.149 modèles Toyota Yaris et de 4032 modèles Toyota Hilux produits entre juillet 2011 et décembre 2014. Pour ces modèles, le gonfleur de l’airbag frontal côté conducteur doit être remplacé. En outre, 21 modèles Toyota Corolla et 26.994 modèles Toyota Auris produits entre octobre 2006 et décembre 2008 sont également rappelés afin de remplacer le gonfleur de l'airbag, côté passager cette fois.  


L'intervention, prise en charge par le constructeur, dure entre une et trois heures, précise Toyota ce mercredi. Les propriétaires des véhicules concernés seront prévenus par lettre recommandée avec accusé de réception. 


"Selon Takata, un défaut de sécurité peut survenir au niveau du gonfleur de l'airbag frontal côté conducteur ou passager suite à une exposition prolongée à une température et une humidité élevées, ainsi qu'à d'importantes variations thermiques", rappelle Toyota dans une déclaration.


Début octobre, la marque avait annoncé le rappel de près de 7,5 millions de véhicules pour un défaut repéré sur les lève-vitres électriques équipant les portières côté conducteur de certains modèles. En France, 126.000 véhicules également étaient concernés. Il s'agissait de Yaris, Auris et RAV4 produits de septembre 2006 à décembre 2008. 

En vidéo

Vidéo : Toyota rappelle plus de 6 millions de véhicule dans le monde

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter