Airbnb : si vous sous-louez... votre propriétaire peut encaisser l'argent à votre place

DirectLCI
HORS-LA-LOI – Plusieurs propriétaires ont réalisé que leurs biens immobiliers ont été sous-loués sans leur accord sur Airbnb. Ils peuvent maintenant réclamer la liste des transactions à la plateforme et le remboursement des sommes perçues.

Les sous-locations dans le viseur. Maître Jonathan Bellaiche s'est lancé dans une procédure visant à aider les propriétaires qui se rendent compte que leurs biens immobiliers sont sous-loués sans leur accord. "Mon action judicaire était de demander à Airbnb par la voie judicaire qu’ils me communiquent les relevés de transaction relatifs à une propriété qui a été mise en location de manière illicite sur sa plateforme", explique l'avocat. Ainsi, depuis le 15 septembre,  une ordonnance du tribunal de grande instance de Paris autorise la plateforme de locations à le faire. 


Avec cette ordonnance, les propriétaires devraient pouvoir demander l’intégralité des sommes perçues de manière illicite à leurs locataires. Et ces revenus peuvent être très élevés. Selon un spécialiste Data, "c’est 2,5 fois plus rentable de louer son appartement sur Airbnb qu’en location mensuelle classique". 


Airbnb a précisé que cette ordonnance ne fait pas encore jurisprudence et que les demandes seront traitées au cas par cas. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter