Apple a atteint le cap des 1000 milliards de dollars en bourse

ECONOMIE
DirectLCI
WALL STREET - La marque à la pomme est devenue ce jeudi la première entreprise privée au monde à dépasser les 1000 milliards de dollars en bourse. Une barre symbolique qui envoie au marché un signal de croissance -s’il en était besoin- pour l’inventeur des Mac, iPod, iPad et iPhone.

Rien ne semble pouvoir freiner la marque à la pomme dans son ascension. Apple est devenu jeudi 2 août 2018 la première entreprise privée à passer le cap des 1000 milliards de dollars (860 milliards d’euros) en bourse. Une barre symbolique franchie lorsque l’action a  dépassé les 207 dollars (178 euros) à la mi-journée, heure de New York. 


"La barre des 1000 milliards est surtout psychologique. Elle envoie au marché un message de croissance et d'importance", remarque un spécialiste des indices pour S&P Dow Jones Indices, cité par l’Agence France Presse. A titre de comparaison, Amazon, Google et Microsoft valent plus de 800 milliards de dollars (688 milliards d’euros) en bourse. Seule une autre entité, PetroChina (la partie cotée du plus gros groupe pétrolier de Chine) a déjà franchi ce seuil en 2007 lors de son introduction en bourse. Non seulement il s’agit d’une compagnie publique mais la fièvre était aussi vite redescendue.

Introduction en bourse en 1980

Près de 38 ans après ses premiers pas en bourse, à 22 dollars (19 euros) l’action, Apple fait actuellement preuve d’une santé de fer. Le groupe californien a par exemple annoncé cette semaine une progression de son chiffre d’affaires de 17% au deuxième trimestre. Un succès qui repose actuellement sur son iPhone 8 et, surtout, son iPhone X dont le prix démarre à près de 1000 dollars (860 euros).   


Les affaires n’ont pourtant pas toujours été aussi florissantes pour le groupe emblématique de la Silicon Valley fondé en 1976 par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne. Après avoir frôlé la faillite dans les années 1990, l’inventeur du Mac a pris une longueur d’avance en sortant ses iPod, iPhone et iPad (ainsi que leurs services associés) respectivement en 2001, 2007 et 2010, sous l’oeil ébahi des geeks de la planète. Depuis, Apple aligne des performances record années après années. 

En vidéo

Amazon et Apple : sprint final pour la place de numéro un en bourse

Cette valorisation colossale trouve aussi son explication dans la gestion financière du groupe. En effet, disposant de centaines de milliards de dollars de liquidités grâce à ses bénéfices, Apple a procédé ces dernières années à de nombreux rachats d’actions, ayant eu pour effet de doper la valeur du titre.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter