Après le vote grec, la division des pays européens sur la dette

DirectLCI
Au lendemain du "non" au référendum grec, les ministres de différents pays européens traduisent les divergences au sein de la zone euro. SI l'Allemagne balaie toute négociation d'effacement de la dette, l'Espagne reconnait des erreurs de la troïka tandis que la France prône la solidarité.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter