Attentats : déserté, le Mont-Saint-Michel vit à l'arrêt

ECONOMIE
DirectLCI
Habituellement bondées à cette période de l'année, les rues du Mont-Saint-Michel demeurent désespérément vides. Douze jours après les attentats, le troisième lieu le plus visité de France connaît une forte baisse de fréquentation. Les touristes se font rares. Commerces et hôtels subissent les annulations de séjour, avec des conséquences sur l'emploi.

Sur le même sujet

Lire et commenter