Attentats : la CGPME souhaite "un regard bienveillant" de l'administration fiscale

DirectLCI
Plusieurs secteurs sont "déjà directement impactés" par les attentats : le commerce, l'hôtellerie, selon François Asselin, président de la CGPME, invité de LCI Matin. "Pour 33% de nos adhérents, il y a une chute immédiate de chiffre d'affaires. La difficulté est qu'on ne sait pas si cela va durer", explique-t-il. Il demande "un regard bienveillant de l'administration sociale et fiscale par rapport au paiement des charges si une entreprise est en difficulté".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter