Au pays du jambon-beurre, le burger est désormais roi

DirectLCI
SANDWICH - Pour la première fois, en 2017, les ventes de burgers ont supplanté celles de jambon-beurre en France, selon une étude réalisée par le cabinet Gira Conseil.

Révolution sur la planète sandwich. Pour la première fois, les ventes de burgers en France ont dépassé celles du traditionnel jambon-beurre en 2017, selon le cabinet Gira Conseil. Plus de 1,460 milliard d'unités de burgers se sont vendues, soit une progression de 9% par rapport à 2016.


"Cela fait trois ans qu'on parle d'euphorie, de folie pour le burger. Cette année, on ne sait plus comment qualifier cet effet compresseur, c'est de l'hystérie", explique à l'AFP Bernard Boutboul, directeur de Gira Conseil. Comment expliquer un tel engouement ? Le burger a cet atout "de réunir quatre produits que l'on consomme énormément en France : le pain, la viande, le fromage et la frite", avance-t-il.

Le service à table d'abord

En 2016, "le burger et le jambon-beurre étaient au coude à coude mais pour la première fois, en 2017, le premier passe largement devant le second et tout ça est emmené par le service à table", précise M. Boutboul. En effet, la restauration rapide "ne vend que 30% des burgers". "'On se demande si le burger n'est pas en train de remplacer en France notre fameux steak-frites", poursuit-il.

Le burger n'est d'ailleurs pas le seul à faire de l'ombre au traditionnel jambon-beurre. "Ce dernier est attaqué par les pains qui ne sont pas de la baguette tels que le pain de mie, le pain polaire, aux céréales des bagels, mais aussi le pain fait avec de la pâte à choux, etc".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter