Avec la baisse du livret A, que faire de son argent ?

Avec la baisse du livret A, que faire de son argent ?

PLACEMENTS – Le taux du Livret A a été abaissé à 1% le 1er août. Les épargnants à la recherche de rendements plus intéressants peuvent se tourner vers d'autres produits.

Les "super-livrets" d'épargne

Il s'agit de livrets d'épargne, spécifiques à chaque banque, comme par exemple le livret épargne orange de ING Direct, ou le livret Distingo de PSA Banque. A l'heure actuelle, la plupart oscillent entre 1,5 et 2 %. En bonus, à la souscription, l'épargnant bénéficie en général d'un « super taux », qui peut atteindre 4, voire 4,5 % le temps de quelques mois. Seul hic : les intérêts perçus sont soumis à l'impôt sur le revenu, si bien que, passée la première année, les rendements redeviennent souvent moins intéressants que le livret A. « La bonne solution consiste à profiter au maximum du super taux des premiers mois, et de déplacer son épargne ailleurs par la suite », estime Eric Wallez, président du Club des épargnants .

L'assurance-Vie

L'assurance-vie présente divers atouts, notamment des taux élevés (entre 2,6 et 4 % l'an dernier selon les placements), une fiscalité avantageuse si le contrat est conservé plus de huit ans et la garantie de récupérer son capital. De plus, contrairement aux idées reçues, l'épargne n'est pas bloquée : il est possible de retirer son argent avant la fin du contrat, au prix toutefois d'une imposition plus élevée des plus-values.

Le plan épargne logement

Pour peu que l'on soit prêt à laisser son épargne dormir quelques années, le plan épargne logement (PEL) peut être une bonne alternative . En échange d'un versement minimum de 45 euros par mois et d'un blocage pendant un minimum de quatre ans, il garantit un taux d'intérêt fixe, est exonéré d'impôts, et permet en prime de bénéficier d'un prêt préférentiel pour financer un achat immobilier. Toutefois, si le taux est intéressant (2,5 % par an garantis), la partie financement l'est aujourd'hui beaucoup moins : le taux d'emprunt, fixé à 4,2 %, est en effet beaucoup plus élevé que ce que le taux moyen offert par les banques.

Les OPCVM

Pour ceux qui souhaitent s'intéresser d'un peu plus près à leur épargne, les organismes de placement collectif en valeurs mobilières, ou OPCVM, sont aussi une bonne alternative. Il s'agit de produits qui couvrent une large palette d'options, selon que l'on cherche un placement plus ou moins sûr, avec des taux d'intérêts plus ou moins élevés et des durées de détention plus ou moins importantes. Ces OPCVM, investis en actions, en obligations ou dans d'autres instruments financiers, peuvent paraître complexes de prime abord. Toutefois, ils tendent à se démocratiser. Face à la demande de leurs clients, de plus en plus de banques font un effort de pédagogie pour expliquer comment ces produits marchent, et les notices d'informations, obligatoires, permettent d'en appréhender le fonctionnement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.