Baisse d'impôts : merci les exilés fiscaux !

ÉCONOMIE

ÉCONOMIE – Michel Sapin a communiqué dimanche les chiffres liés au rapatriement de fonds exilés en Suisse par des ressortissants français. Ce ne sont pas moins de 764 millions d'euros qui ont été récupérés en quatre mois, soit une jolie somme qui permet de financer des baisses d'impôts qui seront pérennisées jusqu'en 2017.

L'annonce de la sortie de l'impôt d'1,8 million de ménages faite par Manuel Valls n'était pas anodine. Ce "cadeau" inattendu est en fait motivé par les excellentes recettes fiscales enregistrées par l'Etat au titre des fonds rapatriés de Suisse par des contribuables français. Bercy tablait en effet sur une somme qui sera largement dépassée dans les faits.

"Nous avions prévu dans la loi (de Finances) 2014 800 millions d'euros au titre du rapatriement d'argent et donc de recettes supplémentaires", a indiqué Michel Sapin, dimanche au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI . "Nous avons déjà rapatrié 764 millions de recettes supplémentaires au bout de quatre mois, ça marche du feu de Dieu", s'est emballé le ministre des Finances.

"Une mesure pérenne"

Les prévisions sont même des plus optimistes. "On devrait en avoir un milliard de plus par rapport aux 764 millions. C'est l'argent de ceux qui avaient caché leurs avoirs en Suisse qui va permettre de baisser les impôts dès cette année", a poursuivi l'ancien ministre du Travail, rappelant que le gouvernement avait lancé à la fin de l'année dernière "une opération qui permet à des Français qui ont de l'argent avec des comptes en Suisse de rapatrier leur argent, de le déclarer en payant quelques impôts".

Concernant la mesure de réduction d'impôt, le ministre a fait savoir qu'elle serait "pérennisée". "Ce n'est pas une mesure, "un coup" pour cette fois-ci, c'est une mesure pérenne, qui sera pérennisée en 2015, 2016 et 2017". En voilà une bonne nouvelle pour les "1,8 million de foyers qui depuis trois ans ont payé des impôts sur le revenu sans avoir vu leur revenu augmenter".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter