Bill Gates, Mark Zuckerberg... Qui sont les 8 milliardaires qui possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète ?

DirectLCI
GRANDS ÉCARTS - Selon l’ONG Oxfam, les huit milliardaires les plus riches de la planète détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. LCI dresse le portrait de ces grandes fortunes, dont certaines prônent une meilleures redistribution.

A deux jours de l’ouverture du Forum économique de Davos, qui réunit aussi bien les grands patrons que les décideurs politiques, l’ONG britannique Oxfam fustige, dans un rapport diffusé lundi, l’accroissement des inégalités de richesses dans le monde. Huit personnes sur la planète détiennent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Une situation "indécente" qui "exacerbe les inégalités", dénonce notamment l'association de lutte contre la pauvreté. 

LCI revient sur le parcours et la personnalité de ces huit plus grosses fortunes au monde :

Bill Gates, 61 ans : 75 milliards de dollars (70.7 milliards d'euros)

Fondateur de Microsoft, la société de logiciel qu’il a fondé à l’âge de 20 ans, ce génie de l’informatique a propulsé sa société dans le top 10 des plus grosses capitalisations boursières. En 2008, après 33 ans à la tête de Microsoft, Bill Gates quitte ses fonctions pour se consacrer à sa fondation Bill et Melinda Gates, acteur majeur de l’aide humanitaire dans le domaine de la santé et de l’Education notamment. L’homme, originaire de Seattle, milite également pour que les milliardaires cèdent 50% de leur fortune à des œuvres de charité. 


Armancio Ortega, 80 ans : 67 milliards de dollars

L’Espagnol à la tête de l’empire du prêt-à-porter Inditex (Zara, Mango…), dont la rentabilité a explosé ces dix dernières années, est d’un naturel discret. Simple employé d’un magasin de La Coruña (nord-ouest de l’Espagne), sans diplôme, Armancio Ortega ouvre avec sa femme en 1975 le premier magasin Zara, qui va rapidement s’imposer comme un poids lourd du prêt-à-porter en Espagne et dans le reste du monde. Inditex détient aujourd’hui plus de 7000 magasins. Lors de l’introduction de son groupe en bourse en 2001, Ortega a offert 50 actions par année d’ancienneté à ses salariés. 


Warren Buffet, 86 ans : 60,8 milliards de dollars

Surnommé l’oracle d’Omaha, sa ville de naissance, dans le Nebraska où il vit toujours, l'Américain Warren Buffet est à la tête de la société d’investissement Berkshire Hathaway. Cet investisseur avisé, méfiant à l’égard de la nouvelle économie, s’est frotté à la bourse au côté de son père courtier dès l’âge de 11 ans. Proche de Bill Gates, Warren Bufffet milite pour que les plus riches payent plus d’impôts et a annoncé qu’il léguerait à sa mort 99% de sa fortune à des œuvres caritatives. 


Carlos Slim, 76 ans : 50 milliards de dollars

Le roi des télécoms mexicain, ingénieur de formation, est à la tête de nombreuses sociétés dans les domaines de la banque, de la construction ou encore des médias, dont America Movil, l’un des plus gros opérateurs téléphoniques au monde. Egalement discret, celui qui a à plusieurs reprises trusté la place d‘homme le plus riche du monde est un amateur d’art qui détient une impressionnante collection, dont de nombreux Rodin.


Jeff Bezos, 53 ans : 45,2 milliards de dollars

Considéré comme l’inventeur de l’e-commerce, Jeff Bezos, diplômé de la prestigieuse université de Princeton en informatique et ingénierie électrique, est le fondateur et patron d’Amazon. La plateforme commerciale à l’appétit insatiable, pointée du doigt pour ses pratiques fiscales, compte déjà parmi les plus importantes capitalisations boursières et propose plus de 150 millions d’articles à la vente sur son site. Revers de la médaille, la quasi-totalité des bénéfices de la société est pour l’instant réinvestie dans sa croissance. Jugé hyperactif, Jeff Bezos a investi dans de nombreuses start-up parmi lesquelles Airbnb ou Uber. Il est également le propriétaire du prestigieux quotidien The Washington Post


Mark Zuckerberg,32 ans : 44,6 milliards de dollars

On ne présente plus le cofondateur et patron de Facebook au succès fulgurant. Son site, qui s’inspire d’un simple trombinoscope étudiant, lancé en 2004, alors qu’il est étudiant à Harvard, est aujourd’hui l’un des plus consultés au monde avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs. Avec son allure d’éternel étudiant, Mark Zuckerberg continue de passer des heures assis devant son ordinateur. C’est ainsi qu’il a récemment présenté Jarvis, son assistant personnel doté d’une intelligence artificiel qu’il a lui-même développé et codé sur son temps libre. 

Larry Ellison, 72 ans : 43,6 milliards de dollars

Cofondateur de la société Oracle, spécialisée dans les systèmes de gestion pour les entreprises, Larry Ellison représente la success story à l’américaine. Celui qui a grandi dans une banlieue pauvre de Chicago et qui a arrêté ses études avant de passer ses diplômes est parti de rien pour fonder ce géant de la Silicon Valley, à la tête duquel il est resté 37 ans. Une éternité dans ce secteur. Mordu d’immobilier, le milliardaire possède plusieurs dizaines de propriétés, notamment en Californie, et même l’île hawaïenne de Lanai, acquise pour 300 millions de dollars en 2012. 


Michael Bloomberg, 74 ans : 40 milliards de dollars

L’incontournable fondateur de l’agence Bloomberg News n’est pas près de se ranger. Maire de New York pendant douze ans, un mandat marqué notamment par la lutte contre l’insécurité, le magnat des médias vise depuis une dizaine d’années la Maison Blanche, même s’il a à nouveau renoncé à se présenter en 2016 pour ne pas risquer d’avantager… Donald Trump. Aujourd’hui de retour à la tête de son agence, Michael Bloomberg multiplie les engagements : politique, écologiste, philanthropique. Il est notamment l’auteur de plusieurs ouvrages sur le réchauffement climatique et président du conseil du groupe C40, regroupant les métropoles du monde entier dans le but de coordonner les efforts pour lutter contre le changement climatique. Il est également envoyé spécial des Nations unies pour les villes et le changement climatique. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter