Bitcoin : est-il déjà trop tard pour en acheter ?

Bitcoin : est-il déjà trop tard pour en acheter ?

INTERVIEW - Le cours du bitcoin, cryptomonnaie la plus populaire du monde, ne cesse d'affoler les compteurs. Peut-on encore investir ? À l'occasion de la sortie de la deuxième édition de "Bitcoin et les cryptomonnaies pour les nuls", Daniel Ichbiah, co-auteur du livre, répond à LCI.

Son cours ne cesse de flamber et d'affoler ses détenteurs. Le bitcoin, la cryptomonnaie la plus connue de la planète, a dépassé le 20 octobre dernier son plus haut historique, à plus de 66.000 dollars. Près de 13 ans après sa création, cette monnaie dématérialisée a vu sa valeur flamber en quelques années, puisqu'elle n'atteignait même pas les 20.000 dollars fin 2017. Toutefois, les près de 19 millions de bitcoins en circulation restent volatiles : en juin dernier, le cours de cette cryptomonnaie était descendu sous les 30.000 dollars, une chute soudaine contre laquelle rien ne la protège.

Toute l'info sur

La folie du bitcoin

Cette semaine, Daniel Ichbiah et Jean-Martial Lefranc publient Bitcoin et les cryptomonnaies pour les nuls (Éditions First), une manière pour eux d'expliquer l'univers du bitcoin et de ses concurrents au grand public. À quoi le bitcoin sert-il ? Faut-il le privilégier à d'autres cryptomonnaies ? N'est-il pas trop tard pour en acheter ? Daniel Ichbiah, journaliste, écrivain, et co-auteur du livre, nous éclaire.

Si un Français achète du bitcoin, à quoi va-t-il lui servir ?

Dans beaucoup de pays, notamment en Amérique du Sud, la monnaie locale vaut tellement peu que la population s'est tournée vers les cryptomonnaies, avec quoi il est possible de réaliser des achats. En France, le bitcoin va surtout permettre de réaliser un placement sur le long terme. Celui-ci sera beaucoup plus rentable que tout autre placement, du fait de la rareté du bitcoin. Cette cryptomonnaie a été conçue pour qu'il n'y en ait que 21 millions d'unités, sur le modèle de l'or ou du diamant, chers parce que rares. Et le Bitcoin sera encore plus rare que prévu. En effet, 20 millions auront été produits en 2024, mais une partie a déjà été perdue.

Les cryptomonnaies représentent la possibilité de ne plus dépendre des banques- Daniel Ichbiah

Pourquoi ?

Pour sécuriser son portefeuille bitcoin, l'utilisateur possède une clé privée : l'équivalent d'une clé pour un coffre. Or, environ un tiers des possesseurs de bitcoin l'ont perdue, par exemple parce qu'ils ont changé d'ordinateur ou par oubli. Avec ces pertes, le bitcoin devient de plus en plus rare... donc de plus en plus cher.

Justement, le bitcoin ne valait que quelques centimes il y a dix ans. Fin 2017, il était évalué à 19.500 dollars, puis 10.000 mi-2019, et actuellement plus de 60.000... Pourquoi le cours est-il si volatile ?

La loi de l'offre et de la demande s'applique. Beaucoup de monde se précipite sur les cryptomonnaies, notamment le bitcoin, en se disant qu'ils vont gagner de l'argent facilement. Or, il n'y a pas d'argent facile, sauf pour les personnes extrêmement spécialisées qui passent leur temps à surveiller les cours, les spéculateurs. Le cours est effectivement très variable. Lorsque beaucoup de monde veut en acheter, la valeur augmente, et inversement. Donc il faut mettre en garde le particulier attiré par ce type de marché : qu'il n'hypothèque pas sa maison pour du bitcoin. Il faut être prêt à gagner et à perdre.

Lire aussi

La valeur du bitcoin a atteint un niveau record ces derniers jours. Est-il trop tard pour en acheter ?

Non. D'autres cryptomonnaies peuvent sembler alléchantes, mais sur le long terme, le bitcoin ne peut que monter, à moins que des monnaies alternatives prennent le dessus. Toutefois, cela implique de ne pas céder aux situations de panique. Cette année par exemple, sa valeur était tombée à 30.000 dollars.

Cela signifie qu'il faut privilégier le bitcoin aux autres cryptomonnaies ?

Pas forcément. Beaucoup d'initiatives se développent, comme l'achat d'une fraction d'éolienne ou d'appartement. Cela permet ensuite de gagner une partie du rendement de l'énergie produite ou du loyer. Sans les cryptomonnaies, ces projets ne pourraient pas exister. Nous sommes face à une libération du système financier. Les cryptomonnaies représentent aussi la possibilité de ne plus dépendre des banques. C’est une révolution fondamentale.

Au point de remplacer les banques traditionnelles ?

Les deux vont cohabiter. Il y aura toujours des banques, mais avec un système parallèle de cryptomonnaies : quand Internet est arrivé, cela n'a pas tué le livre. Une partie de la population aimera toujours aller dans une banque, avoir un conseiller... Les cryptomonnaies deviendront aussi importantes que le MP3 l'a été dans la musique par rapport au CD. Les banques américaines elles-mêmes commencent à s'approprier les cryptomonnaies. La banque centrale européenne est même en train de créer une monnaie numérique, un euro numérique, dont le cours ne bougera pas. Le grand public veut quelque chose de simple, les banques ne vont pas se laisser périr.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Covid-19 : le Dr Fauci "quasiment certain" que le variant Omicron n'est pas plus grave que le Delta

VIDÉO - Explosion à Sanary-sur-Mer : l'émotion des amis de la victime et des personnes toujours recherchées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.