Botox + Viagra = moins d'impôts, le tour de passe-passe fiscal de Pfizer

DirectLCI
EDITO ECO. Laurent Guez, éditorialiste aux "Echos", revient sur le rapprochement polémique de Pfizer et Allergan. Cette union donnera naissance à un nouveau numéro un mondial de la pharmacie qui produira notamment le Botox ou le Viagra. Ce mariage va surtout permettre un tour de passe-passe fiscal à Pfizer, qui peut ainsi délocaliser son siège administratif en Irlande, où est basé Allergan, et réduire nettement son taux d’imposition.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter