Brest : l’inquiétude grandit face au manque de carburants

DirectLCI
Lundi à Brest, la préfecture a demandé à certaines stations-service de fermer aux particuliers et de n'approvisionner que les forces de l’ordre et le personnel du milieu hospitalier. Gérante d'une station-essence, Fabienne croule sous les appels des automobilistes à la recherche de carburant. Elle regrette le manque de consigne de la part des autorités, d’autant plus que son mari s’est fait agressé dimanche pour avoir voulu privilégier un taxi transportant du sang.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter