Bretagne : à un euro le mètre carré, l’exode urbain bat son plein

DirectLCI
Brader le foncier pour repeupler un village menacé de désertification dans le Finistère, c’est le but de l’opération "un euro le m²". L'exode urbain en Bretagne s'explique par un besoin de retour à la nature, mais également par une nécessité financière. Depuis 2006, 450.000 Français ont sauté le pas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter