Budget : l’État dépensera 7,4 milliards de plus l'année prochaine

DirectLCI
FINANCES – L’État devrait dépenser 7,4 milliards d’euros nets de plus en 2017 qu’en 2016, a annoncé le ministère des Finances. Une augmentation qui s’explique par le financement de nouvelles priorités, comme l’éducation ou la lutte contre le terrorisme.

En 2017, l’État sera plus dépensier que cette année. Le ministère des Finances a présenté un projet de budget où il déboursera  7,4 milliards d’euros nets de plus qu’en 2016. Une hausse qui s’explique par la définition de nouvelles priorités par le gouvernement.

Qui va profiter de cette hausse des dépenses ?

Dans le détail, 3 milliards d’euros supplémentaires seront affectés au ministère de l’Éducation, 2 milliards à l’Emploi et 2 autres milliards seront alloués à la sécurité. Cette augmentation des budgets se caractérise notamment par des hausses d’effectifs à l’Éducation, la Justice et l’Intérieur. La totalité des dépenses de l’État passera ainsi de 374,3 milliards d’euros en 2016 à 381,7 milliards en 2017. 

Comment l'État va financer l'augmentation ?

Le gouvernement prévoit une hausse des recettes en 2017. Selon les prévisions, elles devraient augmenter de 301,7 milliards à 307 milliards, grâce notamment à des rentrées de TVA en progression de 4,4 milliards d'euros. Le déficit budgétaire sera en léger recul de 600 millions d’euros, à 69,3 milliards d’euros. 

VIDÉO - Michel Sapin : "Ceux qui se présentent [...] à la présidentielle en promettant des baisses d'impôts immédiates sont irresponsables"

En vidéo

Michel Sapin : "Ceux qui se présentent [...] à la présidentielle en promettant des baisses d'impôts immédiates sont irresponsables"

Quel sera l'impact sur le déficit public ?

Ajouté aux comptes de la Sécurité sociale et des collectivités locales, le budget de l’État compose une dépense publique qui devrait augmenter de 1,6% d’après le ministère. Le gouvernement assure malgré tout qu’il tiendra son engagement à réduire le déficit public à 2,7% du produit intérieur brut. Le Haut conseil des finances publiques, organe indépendant chargé d’évaluer la crédibilité des prévisions budgétaires, a qualifié "d’improbable" cet objectif. En 2015, le déficit public avait atteint 3,5% du PIB.

VIDEO. "Nous ne ferons pas 2,7% de déficit", martèle Juppé

En vidéo

Budget 2017 : "Nous ne ferons pas 2,7% de déficit", martèle Juppé

En vidéo

Michel Sapin défend le budget 2017 de l'Etat malgré une hausse des dépenses de 7 milliards d'euros

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter