Le marché des voitures de collection est-il encore un bon placement ?

BUDGET
DirectLCI
PASSION - La France compte près de 800.000 collectionneurs de voitures, dont beaucoup sont prêts à dépenser des millions d'euros pour acquérir les plus belles pièces. Pour autant, s'agit-il encore d'un marché qui vaut le coup ? Nous avons essayé d'en savoir plus.

Le prix des voitures de collection a flambé pendant des années, à tel point de devenir, pour certains, un placement spéculatif. Mais aujourd'hui, les choses se sont calmées. Les vrais passionnés ont repris la main. Toutefois, les plus belles pièces s'échangent encore à prix d'or. Alors, le marché de la voiture de collection continue-t-il d’être un bon placement ? 


Bon à savoir, déjà : en France, seuls les véhicules de plus de 30 ans peuvent être considérés comme des voitures de collection. En 2017, le marché français des voitures de collections s’est élevé à 112 millions d’euros, un record en Europe.  "C’est un marché qui se porte très bien. Tout simplement parce que c’est un marché international, pas uniquement français", nous explique Matthieu Lamoure, directeur général d’Artcurial Motocars. 

Le meilleur plan ? La vente aux enchères, où on assiste à des ventes parfois vertigineuses. Comme vous pouvez le voir dans notre reportage vidéo, une Ferrari 250 GT cabriolet peut-être proposée pour un minimum de 7 millions d’euros. Une Bugati de 1938, pour 3 millions. "Lorsqu’on organise une vente à Paris, on attire le monde entier des collectionneurs (…) La vente aux enchères, c’est le meilleur moyen de vendre le plus cher possible", nous confirme Matthieu Lamoure.


Un marché qui ne connaît donc pas la crise, notamment grâce à ces ventes aux enchères. Aux dernières nouvelles, la France comptait… 800.000 collections de voitures de prestiges. Un marché qui a encore de beaux jours devant lui !  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter