Ces lieux qui bousculent le monde : Flint, la ville plombée par son eau dont Obama a bu un verre

Ces lieux qui bousculent le monde : Flint, la ville plombée par son eau dont Obama a bu un verre
ÉCONOMIE

FOCUS - Régulièrement, Metronews prend le temps de s’attarder sur un coin du globe qui interpelle et influe sur l'actualité. Aujourd'hui, zoom sur Flint, un ancien pôle de l'industrie automobile désormais sinistré, où les habitants ont bu durant plus d'un an une eau gravement contaminée au plomb, après une décision politique de changer de source d'approvisionnement pour faire des économies. Pour tenter de rassurer la population, Barack Obama s'y est rendu mercredi et y a bu un verre.

C'est où ?
Flint est une ville du Michigan, un Etat au nord des Etats-Unis, à la frontière avec le Canada. Elle doit son nom à la rivière qui la traverse. Peuplée de 100.000 habitants, la ville se situe à 100 km de Detroit, la principale ville du Michigan. Quelque 57% des 100.000 habitants de Flint sont Noirs et plus d'un tiers vivent sous le seuil de pauvreté. 

Que s'est-il passé ?
L'affaire a éclaté en septembre 2015, grâce à l'obstination d'une mère de famille inquiète des éruptions cutanées sur son fils. Appuyée par des experts indépendants, elle parvient à démontrer grâce à des tests sanguins que le taux de plomb chez son enfant est deux fois supérieur à la normale. Une plainte collective est déposée en novembre. C'est le début d'un scandale sanitaire qui aboutira à la déclaration de l'état d'urgence par le gouverneur en janvier.

► Comment en est-on arrivé là ?
L'origine de cette catastrophe remonte à 2011. Au bord de la faillite, Flint est placée sous tutelle par le gouverneur du Michigan. Un contrôleur, chargé de stopper les dépenses, décide en 2014 de changer le mode d'approvisionnement en eau potable. Fini le circuit branché sur la grande Détroit, place à une pompe qui prélève directement dans la rivière – malgré la réputation de décharge à ciel ouvert du cours d'eau. Conséquence, durant 18 mois, les citoyens seront reliés à un réseau dans lequel coule une eau chargée en plomb, à cause des infrastructures laissées à l'abandon dans la région. Même les canalisations n'y résistent pas, rongées par le liquide corrosif.
 
► Quelles conséquences pour la population ?
Depuis six mois, la plupart des habitants n'utilisent plus l'eau du robinet, préférant de l'eau minérale. Des milliers de pack de bouteilles arrivent chaque jour à Flint. Mais surtout, depuis juin 2014, 87 cas de légionellose y ont été confirmés. Dix ont conduit à la mort des patients. Un bilan auquel s'ajoute les séquelles dont risquent de souffrir les enfants de la ville, une dose excessive de plomb pouvant endommager de manière irréversible le système nerveux et retarder leur développement cérébral. Un problème qui s'étend au-delà des frontières du Michigan : mi-mars, le quotidien USA Today a ainsi révélé qu'environ 6 millions d'Américains étaient exposés à de l'eau contaminée au plomb. Selon le journal, le problème concerne 2.000 réseaux de distribution, dont 350 qui desservent des écoles ou des crèches.
 
En se rendant sur place pour tenter de rassurer la population mercredi 4 mai, Barack Obama a toutefois rappelé à la foule venue assister à son meeting que selon les autorités sanitaires, l'eau de Flint est sans danger lorsqu'elle a été filtrée : il a réclamé et bu un verre d'eau au milieu de son discours. Il a cependant souligné que cette solution temporaire ne devait pas faire oublier que nombre de conduites d'eau en plomb de la ville devront être remplacées : "Cela pourra pendre un an, peut-être deux ans, peut-être plus", a-t-il mis en garde.
 
 
A LIRE AUSSI >>  Ces lieux qui bousculent le monde : Lesbos, la porte des réfugiés en Europe, a vu le pape

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent