Chaque jour de grève coûte 10 à 15 millions d'euros à Air France

Chaque jour de grève coûte 10 à 15 millions d'euros à Air France

ECONOMIE - Alors que la grève est reconduite pour une nouvelle semaine, l'addition est lourde pour Air France. Le mouvement lui coûterait 10 à 15 millions d'euros par jour. Et pourrait empêcher la compagnie de redevenir bénéficiaire.

Aucune amélioration dans le ciel. Air France se dirige vers une nouvelle semaine de grève. Le syndicat des pilotes de ligne a en effet voté samedi la prolongation du mouvement, qui est désormais le plus long depuis seize ans. Avec un taux de grévistes de 65% prévu ce lundi , Air France ne sera en mesure que d'assurer quatre vols sur dix. Et avec un dialogue social bloqué, pas d'éclaircie en vue.

Pour la compagnie, l'addition est salée. Air France, qui "sort à peine la tête de l'eau", perdrait de 10 à 15 millions d'euros par jour de grève, selon Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM. Soit entre 70 et 105 millions d'euros depuis le début de la protestation. Et un total se chiffrant à 525 millions d'euros si la direction et les syndicats grévistes ne parviennent pas à se mettre d'accord avant la fin de semaine.

Une aubaine pour la concurrence

Une somme conséquente qui pourrait, toujours selon le PDG, empêcher la compagnie de redevenir bénéficiaire en 2014 comme cela était pourtant prévu. Pour la direction, ce conflit tombe mal, juste après la mise en oeuvre du plan de réduction des coûts "Transform 2015". "Air France est une compagnie financièrement fragile", ajoute de son côté Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports.

Une baisse d'activités qui ne concerne pas tout le monde. Pour certains, c'est même une aubaine. Le comparateur de prix d'hôtels Trivago explique au Monde avoir remarqué une augmentation assez conséquente du tarif des chambres dans les hôtels proches des deux grands aéroports parisiens. Une hausse de 44% à Roissy, où le prix est passé de 131 à 189 euros, et de 36% à Orly, avec une hausse de 130 à 177 euros. Même regain d'activité pour la SNCF qui a vendu, à titre d'exemple, 3% de billets en plus au premier jour de la grève.

Et la concurrence se réjouit. EasyJet a annoncé la mise en vente de plus de 2000 billets supplémentaires sur les lignes Paris-Toulouse, Paris-Nice et Lyon-Toulouse, "afin d'aider les passagers affectés par les nouvelles perturbations annoncées". De même, Ryanair engage les passagers d'Air France sans vol à "éviter les grèves et à voyager" avec la compagnie low cost "à partir de 69,99 euros".

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.