Chômage : nouveau record historique en septembre

Chômage : nouveau record historique en septembre

CHOMAGE - Après un mois d'août clément, le chômage est reparti à la hausse en septembre avec 0,6 % de chômeurs supplémentaires.

C'est encore une mauvaise nouvelle sur le front de l'emploi. C'est même "un échec", a estimé le ministre du Travail François Rebsamen dans un entretien publié vendredi par Le Parisien. Après une légère embellie en août, le chômage est reparti à la hausse en septembre, atteignant le record de 3,43 millions d'inscrits sans activité à Pôle emploi (+ 19.200, + 0,6%), a annoncé vendredi le ministère du Travail. La hausse est encore plus nette en incluant les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite (+ 50.200, + 1,0%), dont le nombre établit un plus haut historique de 5,13 millions, 5,43 millions avec l'Outremer.

"Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets", a réagi dans un communiqué le ministre du Travail François Rebsamen à quelques jours de la mi-mandat de François Hollande. Depuis son élection en mai 2012, plus d'un demi-million de chômeurs ont poussé la porte de Pôle emploi. François Rebsamen note toutefois un "ralentissement" de la progression au 3e trimestre par rapport au début de l'année : 34.200 chômeurs supplémentaires, contre 49.000 au 2e trimestre et 42.000 au 1er trimestre.

EN SAVOIR + >> Indemnisation du chômage : ce qui va changer à partir du 1er octobre

Toutes les classes d'âge concernées

En septembre, la situation s'est dégradée dans toutes les classes d'âge. Le chômage des jeunes a augmenté de 0,4%, mais il reste bien orienté sur un an (- 1,2%). L'explosion du chômage des seniors se poursuit : + 1% sur un mois et + 11,1% sur un an. François Rebsamen note malgré tout un motif de satisfaction : le chômage des 50 ans et plus "connaît son plus faible trimestre de hausse depuis le premier trimestre 2011". Pas de répit, en revanche, pour les chômeurs de longue durée inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an : + 1,5% sur un mois et + 10% sur un an. Ils représentent 43% de l'ensemble des demandeurs d'emploi.

En septembre, les fins de CDD restent le premier motif d'inscription à Pôle emploi (24,9%). Les fins de mission d'intérim sont, elles, en forte hausse (+ 7,4%). En revanche, les licenciements économiques reculent (- 7,4% sur un mois, - 5,3% sur un an) et ne représentent que 2,5 % des entrées. Concernant les sorties, il y a moins de déclarations de reprise d'emploi (-4,9 % sur un mois).  Après une forte hausse en août, les cessations d'inscription pour défaut d'actualisation et les radiations administratives ont diminué nettement en septembre, respectivement de - 14,4% et de - 18,7%. En moyenne, les chômeurs français restent inscrits 287 jours à Pôle emploi.

EN SAVOIR + >> Chômage : selon l'Insee, ça va encore augmenter

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

EN DIRECT - JO de Tokyo : 10.000 spectateurs maximum autorisés sur les sites de compétition

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.