Chômage : selon l’Insee, ça va encore augmenter...

Chômage : selon l’Insee, ça va encore augmenter...

CROISSANCE - Le taux de chômage devrait augmenter d'ici à la fin de l'année, selon des prévisions de l'Insee publiées jeudi, plus pessimistes que les précédentes. En cause, une croissance nulle enregistrée depuis le début de l'année.

Une économie toujours en berne. Selon les prévisions publiées jeudi soir par l’Insee, le chômage devrait augmenter de 0,2 point en métropole (à 9,9 %) et de 0,1 point avec l'outre-mer (10,3 %) d'ici à la fin de l'année. Des prévisions plus pessimistes que les précédentes. L'Institut de la statistique tablait en juin sur des taux légèrement inférieurs : 9,8 % en métropole et 10,2 % avec l'outre-mer.

Pour rappel, le ministre du Travail, François Rebsamen , s'est fixé l'objectif de maintenir ce taux sous la barre des 10 % en métropole en 2014. Mesuré selon les normes du Bureau international du Travail , le chômage avait baissé de 0,2 point fin 2013 en métropole, à 9,7 % de la population active, avant de se stabiliser sur les deux trimestres suivants.

Une croissance revue à la baisse

Mais cette éclaircie devrait être de courte durée, à cause de la croissance nulle enregistrée depuis le début de l'année. D'autant que l'Insee ne prévoit que 0,4 % de croissance sur l'année entière, comme le gouvernement qui a dû revoir ses propres prévisions à la baisse. Et la fin de l'année ne devrait pas permettre de combler cet écart puisque l'Insee estime que le Produit intérieur brut ne devrait progresser que de 0,1 % au troisième comme au quatrième trimestre.

Contrairement au taux de l'Insee, le nombre d'inscrits à Pôle emploi , deuxième thermomètre du chômage, augmente de manière quasi continue : les demandeurs d'emploi sans activité étaient 3,41 millions fin août (+5,2 % sur un an), flirtant avec le record atteint en juillet. François Rebsamen s'était fixé l'objectif de ramener leur nombre "le plus près possible des trois millions" d'ici à la fin du quinquennat en 2017.

Pour ce faire, le gouvernement mise avant tout sur le Pacte de responsabilité, dont il attend plusieurs centaines de milliers d'embauches. Le pacte octroie 40 milliards d'euros aux entreprises d'ici à 2017, en échange de négociations dans les branches professionnelles, sur l'emploi notamment. Pour l'heure, seules les industries chimiques ont signé un accord.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - "Excusez-moi, je me rends" : les détails de la reddition du fugitif des Cévennes

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.