Chômage : "Si on le remplace par la précarité, on n'a pas réglé le problème majeur"

ÉCONOMIE

Invité à commenter les chiffres du chômage, en légère baisse au mois de janvier (-19.100 demandeurs d'emplois), le délégué fédéral du Mouvement national des chômeurs et précaires Pierre-Edouard Magnan s'est inquiété du transfert chômage-précarité.
Lire et commenter