LE MOT DE L'ÉCO #16 - Pourquoi les ventes de voitures diesel dégringolent

LE MOT DE L'ÉCO #16 - Pourquoi les ventes de voitures diesel dégringolent
ÉCONOMIE

CHRONIQUE - Dieselgate, hausse des taxes sur le gazole, guerre déclarée à la pollution... Le diesel est en train de disparaître de la circulation, au bénéfice des voitures électriques. Et pourtant, l'électricité n'a pas que du bon. Regardez la chronique vidéo de François-Xavier Pietri.

Toute l'info sur

Le mot de l'éco

Ça pue et ça pollue, vous n’en voulez plus ! Le diesel est en train de disparaître de la circulation. En 2011, le bon vieux gazole représentait plus de 72 % des ventes de voitures neuves en France. En avril, c’était moins de 40%. Et la dégringolade n’est pas finie : le dieselgate, la hausse des taxes sur le gazole, la guerre déclarée au diesel par de grandes villes, signent l’arrêt de mort du Diesel en France, à l’avantage de l’électrique. Et pourtant… Contrairement aux apparences, l’électrique n’a pas toutes les vertus. Si votre électricité est produite avec du charbon ou du pétrole, c’est raté pour le bilan carbone de votre voiture. En plus, construire une voiture électrique nécessite deux fois plus d’énergie qu’une voiture diesel, à cause des batteries. Pour l’Ademe, l’Agence française de l’environnement, l'avantage écologique d'une voiture électrique par rapport à un moteur thermique n'est garanti qu'au-delà de 100.000 kilomètres.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent