80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Des petites culottes pour Jean Castex pour alerter sur les commerces "non essentiels"

NON ESSENTIELLES - Pour protester contre la fermeture imposée de leurs boutiques, ces commerçantes ont lancé un "action culottée".

Le Premier ministre Jean Castex s'apprête à recevoir des colis originaux. 80 gérantes de boutiques indépendantes de sous-vêtements ont envoyé des culottes à Matignon, en signe de mécontentement. Elles contestent la décision faisant de leur commerce une industrie non-essentielle, et donc fermés pour la durée du confinement.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Une action symbolique mais avant tout humoristique", expliquent dans leur courrier envoyé au chef du gouvernement les commerçantes, réunies en un collectif baptisé "Action culottée". "N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller ?", demandent-elles.

Lire aussi

Les gérantes estiment que ce n'est pas dans leurs magasins, souvent de petite taille, que le virus circule le plus. Elles déplorent d'ailleurs que de nombreuses grandes et moyennes surfaces aient conservé leurs rayons lingerie, comme l'explique l'une d'entre elles, dans une vidéo postée sur le réseau social Tik Tok.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Avignon : qui était le policier abattu ?

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.