Coronavirus : vers un assouplissement du télétravail à partir du 7 janvier

Coronavirus : vers un assouplissement du télétravail à partir du 7 janvier

ECONOMIE - La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a annoncé ce lundi que la réglementation sur le télétravail allait être allégée à compter du 7 janvier prochain. Les salariés en télétravail à 100% pourraient ainsi revenir sur site une journée par semaine.

Vers un assouplissement des restrictions sanitaires en milieu professionnel ? La ministre de la Santé a affirmé ce lundi que la réglementation autour du télétravail allait être allégée à partir du 7 janvier 2021. Les salariés en télétravail à temps plein pourraient ainsi revenir sur site une journée par semaine. "Les modalités seront à définir dans le cadre du dialogue social dans les entreprises", a-t-elle encore ajouté à l'issue d'une réunion hebdomadaire avec les organisations patronales et syndicales sur le Covid-19. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Un assouplissement seulement "si la situation le permet"

Ce relâchement réglementaire reste toutefois assujetti à une "situation sanitaire" stable et maîtrisée. La représentante du gouvernement a par ailleurs ajouté qu'il y "aura un deuxième jalon au 20 janvier, également si la situation sanitaire le permet : on donnerait la main aux partenaires sociaux pour définir dans le dialogue social un nombre minimal de jours de travail". Pour rappel, syndicats (la CFDT, FO, la CFE-CGC et la CFTC, sauf la CGT) et patronat (Medef, CPME et U2P) ont accepté fin novembre de signer un accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail. À ce titre, "il pourrait être confié à l'employeur de définir un nombre minimum de jours de télétravail par semaine". 

Depuis la fin octobre, le télétravail est devenu la recommandation pour toutes les entreprises françaises. Selon le protocole sanitaire, il doit ainsi être "porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance". Les entreprises qui ne le mettraient pas en place et verraient augmenter la circulation du virus dans leurs murs seraient exposées à des sanctions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Neige-verglas : la vigilance orange levée sur tout le territoire

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Lire et commenter