Le fonds de solidarité supprimé le 30 septembre, sauf pour l'Outre-mer

Le fonds de solidarité supprimé le 30 septembre, sauf pour l'Outre-mer

ÉCONOMIE - Le fonds de solidarités, mis en place en mars 2020 sera remplacé le 1er octobre en métropole par un dispositif coûts fixes.

Le calendrier de fin des aides est désormais connu. À l'issue d'une réunion entre les représentants du commerce, du tourisme et de l'événementiel et Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie a décidé de supprimer le fonds de solidarité le 30 septembre sauf dans les Outre-mer. Depuis sa mise en place en mars 2020, le fonds de solidarité a coûté près de 35 milliards d'euros et bénéficié à plus de deux millions d'entreprises.

Il a ajouté que le dispositif de prise en charge des coûts fixes prendra le relais au 1er octobre et sera étendu à toutes les entreprises, alors qu'il était limité à celles réalisant plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires. 

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Quel impact du pass sanitaire ?

Concernant le pass sanitaire, Bruno Le Maire assure qu'il "n'a pas eu d'impact sur l'activité économique du pays. Dans les bars et les restaurants, les dépenses en carte bleue ont augmenté de 5% la semaine du 9 août", celle du début de l'instauration du pass, "et de 8% la semaine qui a suivi" par rapport à 2019, a justifié M. Le Maire, reconnaissant toutefois "une ou deux exceptions", comme "les centres commerciaux".  

Pourtant, les représentants des cafés, restaurants, hôtels et discothèques ont affirmé vendredi dernier que leur activité estivale avait reculé de 20% par rapport l'été 2019. Selon eux, la mise en place du pass sanitaire le 9 août a provoqué une baisse d'activité chez 80% des cafetiers et restaurateurs.

Lire aussi

Une baisse confirmée par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), après avoir sondé un millier de ses adhérents fin août. Selon elle, "la mise en place du pass sanitaire s'est traduite par une baisse d'activité pour plus d'une entreprise sur deux". Tout en reconnaissant que l'impact est "relativement contenu".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.