Axa France fait marche arrière et va verser 300 millions d'euros à 15.000 restaurateurs

Pour indemniser 15 000 restaurateurs contraints de fermer durant le confinement, Axa annonce le déblocage de 300 millions d'euros. Comment réagissent les restaurateurs ?

PERTES D'EXPLOITATION - A la suite de nombreux litiges, le groupe d'assurance Axa a annoncé qu'il allait débloquer une enveloppe de 300 millions d'euros à destination de 15.000 restaurateurs, clients en 2020, afin d'éponger une partie de leurs pertes dues à la crise sanitaire.

"On veut accompagner nos clients restaurateurs dans cette réouverture, il est important de mettre derrière nous cette difficulté, le flou judiciaire qu'on a vécu dans le dossier des restaurateurs. Cette solution n'est pas une indemnisation, c'est une transaction", a insisté sur Europe 1 Thomas Burbel. 

Toute l'info sur

Covid, et après ?

Décidé à mettre fin au différend qui opposait Axa à ses clients restaurateurs, le directeur général du groupe d'assurance a annoncé que 300 millions d'euros allaient être versés à 15.000 établissements, confirmant une information du Parisien. Les restaurants avaient été contraints de fermer à la suite des mesures de confinement prise dans le cadre de la crise sanitaire, au grand dam de chefs médiatisés comme Philippe Etchebest ou Stéphane Manigold, qui s'étaient fait porte-paroles de la profession. 

"On offre une transaction à beaucoup de monde qui n'ont rien demandé, même les gens qui ont perdu (en justice) ont maintenant le droit à cette transaction", a ajouté l'assureur.

Le lancement de près de 1 500 procédures judiciaires

Plusieurs centaines de restaurateurs clients d'Axa, dont des chefs étoilés comme Michel Saran ou Jean-François Piège, ont attaqué ces derniers mois l'assureur en justice avec des décisions certes contrastées, mais souvent perdantes pour le groupe jusqu'à présent. Pour l'heure, la compagnie a recensé quelque 1500 procédures judiciaires.

"Je regrette tout ce qui s'est passé, parce qu'on était divisé avec les restaurateurs par un malentendu. On a vu que les cours d'appel ont jugé dans plusieurs directions. On veut mettre ça derrière nous", a souligné Thomas Buberl. Le directeur du groupe a précisé que les agents du groupe allaient désormais travailler sur le terrain pour évaluer les besoins de chaque client.

Lire aussi

Les premiers versements devraient intervenir à partir de juin et s'échelonner jusqu'à la fin septembre, a précisé Patrick Cohen, le nouveau directeur général d'Axa France.

Avec le déclenchement de la crise du Covid-19, de très nombreux commerces et établissements d'hôtellerie-restauration avaient espéré que leurs pertes d'exploitation soient couvertes par leur assureur. Ils ont dû déchanter, la plupart des compagnies expliquant ne pas couvrir les pertes liées à un épisode de pandémie. Cette interprétation a été particulièrement contestée par un certain nombre de restaurateurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

EN DIRECT - Covid-19 : un cluster de variant Delta à Strasbourg, l'ARS déclenche un "plan d'actions immédiat"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.