Air France encore dans le rouge mais voit les "premiers signes de la reprise"

Air France encore dans le rouge mais voit les "premiers signes de la reprise"

EMBELLIE - Air France-KLM a encore perdu 1,48 milliard d'euros au deuxième trimestre 2021 mais pense retrouver une rentabilité opérationnelle au troisième trimestre.

Air France-KLM accuse le coup. La compagnie aérienne française a encore perdu 1,48 milliard d'euros au deuxième trimestre 2021, toujours accablé par l'épidémie de Covid-19. Toutefois, cette perte nette, du même montant que celle du premier trimestre, marque une claire amélioration par rapport à celle du deuxième trimestre 2020, quand les conséquences de la crise sanitaire avaient plongé le groupe dans le rouge de 2,6 milliards d'euros. 

La perte du deuxième trimestre 2021, qui porte les pertes cumulées d'Air France-KLM depuis le début de la pandémie à plus de 10 milliards d'euros, a en outre été creusée par des éléments exceptionnels, dont un changement de régime de retraites chez KLM, a souligné ce vendredi l'entreprise dans un communiqué. Parallèlement, la perte d'exploitation a été réduite de plus de moitié sur la période, même si elle a encore atteint 752 millions d'euros. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

De nombreuses ventes de billets

Pour rappel, le deuxième trimestre 2020 avait été particulièrement sombre pour le groupe, touché comme l'ensemble du secteur aérien par les fermetures de frontières et les confinements stricts décidés face à la première vague épidémique.

Même si entre avril et juin 2021, l'offre de sièges des compagnies du groupe (Air France, KLM et la "low cost" Transavia) n'a atteint que 48% de celle de la même période de 2019, le nombre de passagers a bondi de 477% sur un an à 7 millions. Le chiffre d'affaires a également fortement progressé (+133% à 2,75 milliards d'euros). Mais il représente encore moins de la moitié de la même période de 2019, quand il dépassait 7 milliards.

Au-delà des effets de base, "au second trimestre, nous avons vu de premiers signes de la reprise", a affirmé le directeur financier, Steven Zaat. "Le groupe a retrouvé un flux de trésorerie libre positif pour la première fois depuis le début de la crise grâce à de très bonnes ventes de billets", a-t-il détaillé lors d'une conférence de presse téléphonique.

Avec la levée de certaines restrictions de mouvement, l'adoption du certificat sanitaire européen et une "forte demande" vers les destinations de vacances notamment en Europe du Sud, Air France-KLM a porté son offre en sièges en juillet à plus de 60% de la même période de 2019. 

Lire aussi

Le géant français de l'aéronautique pense ainsi retrouver une rentabilité opérationnelle au troisième trimestre, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire. En effet, le groupe a amélioré ses hypothèses de trafic pour le troisième trimestre, entre 60 et 70% des niveaux d'il y a deux ans (contre 55-65% précédemment). 

Le groupe s'est en revanche gardé de communiquer ses ambitions pour le quatrième trimestre, "en raison de l'incertitude sur la réouverture de l'Atlantique Nord pour les citoyens européens et de l'incertitude concernant la levée des restrictions de voyage."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La crise des sous-marins fait peser un poids sur l'avenir de l'Otan, prévient Jean-Yves Le Drian

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de nouveaux cas en baisse de 22% sur une semaine

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

EN DIRECT - Afghanistan : l'Iran met en garde contre une menace terroriste à ses frontières

Afghanistan : des véhicules des forces talibanes attaqués à la bombe, au moins deux morts et 19 blessés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.