Le Medef demande l'arrêt du pass sanitaire pour les centres commerciaux

Le président de l'association patronale française (Medef), Geoffroy Roux de Bezieux, arrive pour une réunion avec les syndicats et le président français, à l'Elysée à Paris le 6 juillet 2021.

CENTRES COMMERCIAUX - Le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a annoncé ce jeudi matin qu'il allait demander au Premier ministre Jean Castex l'arrêt du pass sanitaire dans les centres commerciaux.

"Sur les centres commerciaux, on a un énorme problème". Invité de RMC/BFMTV ce jeudi matin, le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a annoncé qu'il allait demander au Premier ministre Jean Castex l'arrêt du pass sanitaire pour les centres commerciaux, en vigueur dans certains départements pour ceux de plus de 20.000 mètres carrés.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Non seulement ça fait -30%, -40% [de chiffre d'affaires] dans les centres commerciaux où il y a le pass sanitaire, mais comme les Français n'ont rien compris assez logiquement" à la limite des 20.000 mètres carrés et aux autorisations préfectorales, l'ensemble des "centres commerciaux sont à -15%" de chiffres d'affaires, a-t-il détaillé. "Ça fait mal, ça fait même très mal", a-t-il ajouté.

Le président de l'organisation patronale, qui doit rencontrer Jean Castex dans la journée, va s'entretenir à ce sujet avec le chef du gouvernement.

Des décisions différentes selon les départements

Plusieurs recours en justice ont été intentés contre l'obligation du pass sanitaire à l'entrée des grands centres commerciaux, mais ils fait l'objet de décisions contradictoires selon les départements, complexifiant encore la compréhension de la mesure.

Lire aussi

Concernant le pass sanitaire en général, il faut "l'arrêter dès que possible, dès que les chiffres pandémiques qui ont l'air de baisser le permettent", a ajouté Geoffroy Roux de Bézieux après avoir répété qu'il était favorable à cette contrainte, aujourd'hui prévue pour durer jusqu'au 15 novembre, dans la mesure où elle permettait d'éviter un nouveau confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : après son rappel des États-Unis, l'ambassadeur français reçu ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à ce que 70% de la population mondiale soit vaccinée mi-2022

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.