30.000 stages, simulateur d'aides... Ce que doit annoncer Jean Castex pour les jeunes

30.000 stages, simulateur d'aides... Ce que doit annoncer Jean Castex pour les jeunes

INSERTION PROFESSIONNELLE - Le gouvernement proposera à compter du 1er mars 30.000 offres de stages pour favoriser l'insertion professionnelle des jeunes diplômés en pleine pandémie de Covid-19. Une opération qui se tient dans le cadre de l'opération 1jeune1solution.

Pour relancer l'insertion professionnelle en pleine crise économique, le gouvernement lance une opération de grande envergure. Quelque 30.000 propositions de stages pour les jeunes vont être mises en ligne au 1er mars sur la plateforme gouvernementale 1jeune1solution, où environ 100.000 offres d'emplois sont actuellement recensées, a annoncé jeudi Matignon.

Le Premier ministre, qui se rendra ce vendredi à Bordeaux sur la thématique de l'insertion des jeunes diplômés, "a souhaité que la plateforme 1jeune1solution, qui est de plus en plus identifiée (...), devienne la plateforme qui recensera l'ensemble des informations pour la jeunesse", ont expliqué les conseillers de Jean Castex. Dans ce cadre, le site 1jeune1solution.gouv.fr intégrera à partir du 1er mars "une bourse de stages", avec 30.000 offres réparties sur tout le territoire pour son lancement.

Alors que la crise du Covid-19 et ses conséquences économiques et sociales ont multiplié les obstacles pour la jeunesse, Jean Castex, accompagné de la ministre du Travail Elisabeth Borne et de celle de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, devrait revenir vendredi sur les adaptations pour les étudiants ayant "des stages intégrés au cursus" : stages à distance, décalage des dates ou encore expérience dans une branche voisine (hôtellerie à la place de la restauration par exemple).

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Un objectif de 50.000 jeunes accompagnés

La plateforme 1jeune1solution devrait aussi ouvrir "début avril" un "simulateur" qui permettra à chaque jeune "de savoir à quel dispositif il peut avoir accès", au milieu d'un maquis d'aides financières ou non, a précisé Matignon. Par exemple, les jeunes diplômés en recherche d'emploi peuvent toucher une partie de la bourse qu'ils percevaient l'année précédente, pendant 4 mois.

Ce vendredi, Jean Castex se rendra d'abord dans les locaux de l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) qui pilote les ateliers "objectif 1er emploi". Ceux-ci, financés dans le cadre du plan 1jeune1solution, ont accompagné 28.000 jeunes diplômés vers l'emploi et visent la barre des 50.000 à l'été.

Lire aussi

Le plan 1jeune1solution, lancé en juillet 2020 dans le cadre du plan de relance, entend apporter une réponse à "chaque jeune selon sa situation particulière et son besoin d'accompagnement particulier", rappelle Matignon. Il comprend également un volet d'aides à l'embauche pour les entreprises, qui expirent au 31 mars. À ce titre, "des réflexions sont en cours", fait savoir Matignon, en soulignant que "la conférence du dialogue social",  réunissant gouvernement et partenaires sociaux "que le Premier ministre présidera mi-mars sera l'occasion de voir s'il y a une prolongation de ces aides".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Rassemblements : les quais de Seine à nouveau évacués à Paris

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter