Crise boursière : "On se dit que la Chine ne sera plus le moteur de l'économie mondiale, cela crée des ajustements"

DirectLCI
La banque centrale chinoise a abaissé ses taux d'intérêt. Mais Shanghai a encore plongé de 7,5 % et Tokyo de 4 % ce matin. Selon Philippe Waechter, cheféconomiste chez Natixis, "il y a eu une conjonction de situations: on se dit que la Chine ne sera plus le moteur de l'économie mondiale et donc cela crée des ajustements forts sur l'ensemble des marchés".

Plus d'articles