Crise des "subprimes" : les Etats-Unis réclament 14 milliards de dollars à Deutsche Bank

Crise des "subprimes" : les Etats-Unis réclament 14 milliards de dollars à Deutsche Bank

AMENDE - Les autorités américaines demandent à Deutsche Bank de payer une amende pour sa responsabilité dans la crise des subprimes qui a entraîné la crise financière mondiale de 2008.

C'est le montant le plus élevé réclamé à une banque étrangère. Deutsche Bank encourt une amende de 14 milliards de dollars (12,45 milliards d'euros) infligée par les Etats-Unis en lien avec la crise des subprimes de 2007.

Deutsche Bank est accusée - comme d'autres établissements financiers - d'avoir trompé les investisseurs en présentant comme sûr un produit financier confectionné à partir de prêts immobiliers à haut risque. Ces titres, baptisés RMBS, ont entraîné une bulle spéculative qui a éclaté en 2007, plongeant bon nombre d'économies dans la grave crise financière que l'on connaît.

En vidéo

Subprimes : Deutsche Bank sous le coup d'une amende record

Deutsche Bank n'a pas l'intention de solder ces potentielles requêtes civiles au montant proche du chiffre cité- Deutsche Bank

La première banque allemande n'entend toutefois pas régler un tel montant. Des négociations devraient avoir lieu avec le département de la Justice américain pour faire baisser l'amende. L'établissement avait mis de côté 6,2 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) par anticipation, pensant devoir payer 2 ou 3 milliards de dollars. 

L'accord que va finaliser Deutsche Bank devrait comporter une amende civile, des dédommagements à des investisseurs lésés et aux consommateurs. L'établissement pourrait même être amené à financer des travaux de réhabilitation des maisons de certains ménages, aider à la restructuration de la dette pour d'autres et soutenir financièrement des programmes de prévention de saisies immobilières, selon l'AFP qui cite une source proche du dossier.

De nombreuses banques condamnées

Deutsche Bank n'est pas le seul établissement à être poursuivi pour sa reponsabilité dans la crise des subprimes. Bank of America s'est vu infliger la plus grosse amende pour les mêmes faits : 16,65 milliards de dollars. Goldman Sachs a écopé de 5 milliards. Citigroup, JP Morgan Chase et Morgan Stanley ont accepté de payer un montant cumulé de 23 milliards de dollars.

D'autres banques européennes sont dans le collimateur des autorités américaines. Il s'agit de Barclays, UBS, Credit Suisse et Royal Bank of Scotland.

À 14 milliards de dollars, Deutsche Bank écoperait de l'amende la plus élevée jamais infligée à une banque étrangèe aux Etats-Unis . On est loin des 8,9 milliards de dollars réclamés à BNP Paribas en 2014 pour avoir violé des embargos américains. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Un rappel vaccinal pour le Covid-19 tous les ans ? "Personne ne sait" mais "c'est plausible", selon Alain Fischer

    Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

    VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

    EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

    Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.