Crise des subprimes : vers de nouvelles poursuites contre la Société Générale ?

ÉCONOMIE
DirectLCI
LITIGE - La Société Générale pourrait être prochainement poursuivie suite à la plainte déposée par la banque britannique Northern Rock dans le cadre de la crise des subprimes. Cette dernière réclame 34 millions d'euros à la banque française.

Pour certains le dossier des subprimes n'est pas refermé. Dans le flot des litiges financiers de ces derniers mois, dont le dernier en date frappe durement BNP Paribas , la Société Générale pourrait se voir poursuivie par une banque britannique à qui elle a vendu des prêts adossés aux titres mis en cause dans la crise de 2007.

Sept ans après, la plainte de Northern Rock visant la banque française a en effet été jugée recevable par un tribunal américain. Le juge new-yorkais Melvin Schweitzer estime que l'établissement bancaire britannique dispose d'éléments "suffisants" pour attaquer en justice la Société Générale pour fraude.

Déjà 120 millions de dollars d'amende versés par la Société Générale

Pour l'avoir, selon elle, trompée sur la qualité des prêts immobiliers à risque ("subprimes") qu'elle lui a vendus, Northern Rock réclame à la SocGen 34 millions de dollars. Très loin des 17 milliards de dollars que devrait prochainement régler la banque américaine Bank of America pour solder le litige lié aux subprimes qui l'oppose à la justice américaine, ou encore des 13 milliards de dollars dont s'est acquittée la première banque américaine, JP Morgan, pour clore un dossier similaire. Soient les deux plus lourdes amendes jamais infligées dans l'histoire judiciaire. "Ce contentieux à l'enjeu très limité n'appelle pas de commentaires à ce stade", a d'ailleurs réagi laconiquement mercredi la Société Générale.

La poursuite de la procédure engagée auprès d'un tribunal new-yorkais par Northern Rock intervient quelques mois après que la Société Générale a accepté, fin février, de verser 122 millions de dollars pour mettre un terme au litige l'opposant depuis 2011 à la FHFA, l'agence nationale américaine du logement, là encore en rapport direct avec la crise des subprimes. Pas moins de dix-huit établissements étaient poursuivis dans le cadre de cette procédure.
 

Lire et commenter