Crise grecque : "30 à 40% de la dette reviendrait" à la France et aux contribuables français

DirectLCI
Ce lundi se tient à Bruxelles une réunion des chefs d'Etat, vouée à trouver une solution pour résoudre le problème de la dette grecque. Michel Godet, membre de l'Académie des technologies, a jugé qu'une sortie de l'UE serait une catastrophe pour la Grèce mais aussi pour ses créanciers européens, dont la France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter