Crise porcine : deux groupes industriels refusent de payer le nouveau prix fixé par le gouvernement

DirectLCI
Dans les Côtes d’Armor, au marché du porc breton de Plérin, deux groupes d’industriels, spécialisés dans la transformation de la viande, ont refusé de payer le nouveau prix de 1,40 le kilo. Ce nouveau prix fixé par le gouvernement pour mettre fin à la crise des éleveurs porcins, est très critiqué. Les industriels se défendent par la concurrence européenne beaucoup plus attractive.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter