La fréquentation des stations de ski divisée par deux en février

La station de ski de Val d'Isère, le 12 décembre 2020.

SAISON - En février, les touristes ont été deux fois moins nombreux dans les stations de sport d'hiver, indique l'Association nationale des maires des stations de montagne.

C'est un nouveau coup dur pour le secteur de la montagne, qui accuse en février une fréquentation divisée par deux dans les stations de ski. Selon l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM), celle-ci a chuté exactement de 48% pendant les vacances d'hiver par rapport à celles de l'an dernier. Le taux d'occupation moyen est de 33% sur l'ensemble des massifs. Avec un taux d'occupation de 26%, les domaines situés en altitude et en général plus importants observent une baisse de la fréquentation de près de 60%. Les petites stations de basse altitude, elles, s'en sortent mieux avec une chute de 40% par rapport à 2020.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Vers une saison blanche pour le secteur

Cette défection des touristes est liée à la fermeture des remontées mécaniques depuis le début de la saison en raison de l'épidémie. Une fermeture qui était déjà d'actualité lors des vacances de Noël et qui a entrainé une "chute libre" du tourisme hivernal, s'inquiète l'association d'élus dans un communiqué. 

Et pour cause, de nombreux professionnels du secteur se sont inquiétés de connaitre une saison blanche cette année. "Il nous faudra plusieurs années pour se relever, pour rééquilibrer les budgets, pour remettre en place l'activité telle qu'on la connaît", anticipait en février Rémy Counil, directeur général de l'Office du tourisme de la Plagne, au micro de TF1. "Si vous fermez quatre mois les stations, vous fermez à l'année l'activité économique du territoire", a aussi illustré à l'AFP Jean-Luc Boch, président de l'association et maire de la Plagne Tarentaise. Selon le syndicat Domaines Skiables de France, les quatre semaines des vacances de février représentent 35% de l'activité annuelle.

Lire aussi

Sur l'ensemble de la saison hivernale 2020-2021, le taux d'occupation est estimé à 22,5%, une baisse de 43% par rapport à la saison précédente, qui avait été déjà amputée sur sa fin en mars 2020, déjà à cause du Covid-19. "Même s'il y a un peu de fréquentation, économiquement, ça ne marche pas. Ce qui fait l'économie de la montagne, c'est les remontées mécaniques, le ski", a encore déploré Jean-Luc Boch. À ce stade, aucune date de réouverture n'a été évoquée par le gouvernement, alors que la situation sanitaire est encore instable dans le pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter