Croissance molle, consommation à la traîne... le budget 2019 sera difficile à ficeler pour Emmanuel Macron

ECONOMIE
DirectLCI
L'ECO - Les réformes mises en place pendant la première année du quinquennat n'ont pas porté les fruits promis par leurs instigateurs. Pour de nombreuses raisons économiques, cette rentrée s'annonce compliquée pour le gouvernement.

A l'heure où les membres du gouvernement font leur rentrée, les voyants économiques sont au rouge. Les engagements pris par le gouvernement auprès de la Commission européenne pour maintenir le déficit en dessous de 3% du PIB sont compliqués à respecter. En effet, outre la faible croissance (1,7% pour 2018 selon l'Insee) et le retour de l'inflation (2,3%), plusieurs raisons sont à prendre en compte. Le gouvernement, en outre, ne peut pas compter sur un sursaut de la consommation, qui s'est contractée ces derniers temps, une plaie pour une croissance française traditionnellement attachée à cet indice.


On imagine difficilement le pouvoir laisser filer les déficits, au risque de déplaire au niveau européen, alors qu'Emmanuel Macron a fait du retour à l'équilibre à l'horizon 2022 un engagement auprès de ses partenaires. Alors, ce sont peut-être les fonctionnaires, auxquels le gouvernement ne s'interdit pas de s'attaquer, qui pourraient trinquer.


Ce mercredi 22 août 2018, David Ravier, dans sa chronique "L’éco", nous parle de la situation économique du pays en cette rentrée. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 22/08/2018 présentée par Benjamin Cruard sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Benjamin Cruard vous présente la Matinale entouré de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter