La baisse du cours du bitcoin risque-t-elle de ruiner des millions de particuliers ?

La baisse du cours du bitcoin risque-t-elle de ruiner des millions de particuliers ?

VIGILANCE - Alors que la Chine mène campagne pour freiner l'industrie des mines de bitcoin, faisant fléchir le cours de la cryptomonnaie, certains acteurs du marché appellent les investisseurs particuliers à la prudence. À raison ?

Des millions d'investisseurs particuliers ont probablement les yeux rivés sur leur moniteur d'ordinateur depuis quelques jours. Car le gouvernement chinois mène une campagne active pour freiner l'industrie des mines de bitcoin, ces ordinateurs qui valident les transactions et créent de nouveaux bitcoins. Selon d'anciens producteurs de cryptomonnaie, les fournisseurs d'énergie de la province du Sichuan ont reçu ordre de cesser de fournir de l'électricité à ces entreprises avant dimanche 27 juin.

Toute l'info sur

La folie du bitcoin

De quoi influencer le cours de la cryptomonnaie, qui était passée sous la barre des 30.000 dollars, mardi 22 juin. De quoi, aussi, inquiéter les régulateurs en Europe et aux États-Unis, qui alertent les investisseurs particuliers. Michael Burry, un trader rendu célèbre par son anticipation de la crise des subprimes de 2008, qui lui a permis de s'enrichir, a, lui aussi, tiré la sonnette d'alarme dans de récents propos. Dès lors, quels risques pèsent sur fonds investis par monsieur et madame tout-le-monde ?

Il y a des risques de krach plus ou moins fortes- Claire Balva

"Tout ce que l'engouement et la spéculation font, c'est attirer les investisseurs particuliers avant le krach géant", estime Michael Burry, prédisant, des pertes colossales à venir pour ces acteurs du marché. Des déclarations que nuance largement, pour LCI, Claire Balva, directrice Blockchain et Cryptos chez KPMG France. 

D'après elle, tout investissement dans des actifs, "y compris les cryptomonnaies, représente un risque". "Quand vous investissez en bourse, c'est le même principe : il y a des risques de baisses plus ou moins fortes, de krach", souligne-t-elle. 

Lire aussi

"Les cours des cryptomonnaies ont, effectivement, une volatilité un peu plus forte que les actifs traditionnels, car ils sont plus récents, et ces marchés sont donc moins matures, permettent moins de retours d'expérience", poursuit la spécialiste. Dès lors, "si l'objectif est de faire une plus-value à très court terme, les cryptomonnaies sont peut-être un marché trop risqué, à moins d'être un spécialiste du secteur."

Claire Balva souligne aussi, concernant le bitcoin, que "la tendance à long terme reste aujourd'hui haussière, même s'il peut effectivement y avoir des corrections assez violentes sur le court terme". Pour autant, "il faut être prudent, préférer la diversification de portefeuille, n'investir que ce qu'on peut se permettre de perdre, et le faire dans une logique de long-terme".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Augmentation "fulgurante" des cas de Covid-19 en Guadeloupe

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.