Dans cette start-up française, votre demande de prêt peut être refusé par une machine

ECONOMIE
DirectLCI
Prêt d'union a prêté en 2015 plus de 130.000 d'euros. Chez cette start-up française de services financiers, ce sont des particuliers qui prêtent à d'autres particuliers en faisant fructifier leurs économies. La structure 100% internet a développé ses propres logiciels qui permettent notamment la reconnaissance de justificatifs. Ainsi, d'une simple lecture, une machine peut refuser votre demande de prêt.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter