Dans les Bouches-du-Rhône, la salade pique sa crise

À Saint-Rémy-de-Provence, dans une exploitation agricole, 100.000 pieds de salade ont été arrachés en quelques semaines. Avec un hiver doux et une surproduction européenne, le marché de la salade s'est effondré. Pour les agriculteurs, les solutions sont rares : arracher, vendre à perte... ou privilégier le circuit court. Les producteurs vendent ainsi la salade entre 70 centimes et 1,30 euro, prix que les clients sont prêts à payer. Dans les Bouches-du-Rhône, le manque à gagner pourrait dépasser les 20 millions d'euros.
ÉCONOMIE

À Saint-Rémy-de-Provence, dans une exploitation agricole, 100.000 pieds de salade ont été arrachés en quelques semaines. Avec un hiver doux et une surproduction européenne, le marché de la salade s'est effondré. Pour les agriculteurs, les solutions sont rares : arracher, vendre à perte... ou privilégier le circuit court. Les producteurs vendent ainsi la salade entre 70 centimes et 1,30 euro, prix que les clients sont prêts à payer. Dans les Bouches-du-Rhône, le manque à gagner pourrait dépasser les 20 millions d'euros.
Lire et commenter