Déblocage du dépôt de Fos-sur-Mer, "un déni de démocratie" pour les militants

DirectLCI
Près de 200 policiers et gendarmes ont été réquisitionnés ce mardi matin pour débloquer le site de Fos-sur-Mer, occupé depuis lundi par des militants CGT. Ceux-ci dénoncent désormais une opération musclée et sans dialogue. "C'est un nouveau déni de démocratie", dit par exemple l'un d'eux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter