Déficit public : la France sous "surveillance renforcée" de Bruxelles

ECONOMIE
DirectLCI
Selon Hugues Beaudoin, correspondant à Bruxelles, le délai accordé par la Commission européenne à la France ne se fera pas sans contreparties. Paris va devoir présenter de nouvelles économies avant trois mois et s'attaquer ensuite à la réforme du marché du travail.

Sur le même sujet

Lire et commenter