Dentelles de Calais : l’entreprise Desseilles, fleuron français convoité par les Chinois

DirectLCI
Son avenir est comme suspendu. Les salariés doivent attendre une journée de plus pour découvrir le repreneur. L’entreprise travaille pour de grandes marques de lingerie, mais elle est affaiblie par son manque de trésorerie. Trois repreneurs se disputent la succession. La direction privilégie un projet chinois car elle maintient le plus d’emplois. Aujourd'hui, seules trois entreprises du secteur résistent encore à Calais.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter