Des radars embarqués privatisés : la mission de dissuasion des forces de l'ordre menacée pour la police

ÉCONOMIE

Dans les deux ans venir, les radars embarqués devraient se multiplier avec une particularité : leur conducteur n'auront ni képi, ni uniforme. Le gouvernement entend confier la mission de ces contrôles routiers à des entreprises privées, ce que n’approuvent pas les syndicats de police.
Lire et commenter