Économie collaborative, une fiscalisation compliquée

Économie collaborative, une fiscalisation compliquée

Les sites d’économie collaborative explosent et les règles de fiscalisation ne sont pas claires. Les ventes d’objets sont exonérées d’impôts pour les particuliers. Les revenus liés à la location sont en théorie tous imposables, tout comme les services monétisés, comme les coiffeuses à domicile ou les chauffeurs privés. Peu de ces revenus sont finalement déclarés, le manque à gagner de l’État s’élèverait à plusieurs centaines de millions d’euros.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25% des plus de 75 ans ont été vaccinés en France

La ville de Paris propose un confinement de trois semaines "si la situation sanitaire s'aggrave"

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée"

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter