EDITO. Face à "la fraude au président", les banques se mobilisent

DirectLCI
L'arnaque au président, le principe est simple. Un malfaiteur téléphone à un salarié du service comptabilité d'une entreprise, il se fait passer pour le patron et réclame un virement personnel. Depuis deux ou trois ans, près de 400 millions d'euros auraient été ainsi détournés. Les banques ont décidé de s'organiser.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter