EDITO. Téléphones portables : tous écoutés ?

DirectLCI
Selon le site britannique, "The Intercept", le géant français de la production de cartes SIM, Gemalto, a été victime d'un piratage à grande échelle. La NSA, renseignement américain, et son équivalent britannique auraient, sur la période de 2010 à 2011, volé les codes qui sécurisent ces cartes à puce. Après ces révélations, les cours se sont effondrés en Bourse... Découvrez l'édito éco d'Emmanuel Kessler.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter