Emploi : 3e mois consécutif de baisse du chômage en novembre, une première depuis 2008

ÉCONOMIE

CHÔMAGE - En novembre, le nombre de demandeurs d’emploi a une nouvelle fois diminué, cette fois de -0,9%. Il s’agit de la troisième baisse mensuelle consécutive, une tendance jamais observée depuis la crise de 2008. François Hollande et Myriam El Khomri, la ministre du Travail, se félicitent de ces chiffres.

Sur le front du chômage, l’année 2016 se conclut par une bonne nouvelle. Pour le troisième mois consécutif, le nombre de demandeurs d’emploi a en effet encore diminué en novembre (-31.800 pour la catégorie A, soit une baisse de 0,9%). Une telle tendance n’avait plus été constatée depuis février 2008. 

"Sur les trois derniers mois, le nombre de demandeurs d’emploi sans activité a ainsi reculé de 109.800 (-3,1 %), soit la plus forte baisse trimestrielle observée depuis janvier 2001", se félicite la ministre du Travail, Myriam El Khomri. 

Juste avant la publication officielle des chiffres du chômage, François Hollande a salué une "baisse de plus de 100.000" du nombre de demandeurs d'emploi depuis le début de l'année. "Nous avons eu 240.000 créations nettes d'emplois depuis 17 mois", a également indiqué le président de la République lors d'une visite à Etna France, une PME familiale à Taverny, dans le Val-d'Oise.

Plus de 130.000 chômeurs en moins en 2016

Dans le détail, les jeunes sont particulièrement concernés par cette diminution : - 10.900 en novembre (soit -2,3 %). Depuis le début de l’année, le chômage chez les 18-25 ans a baissé de 9,5% (soit 49.500 demandeurs d’emploi en catégorie A en moins).

"Cette baisse, qui s’inscrit désormais dans la durée, résulte notamment de la solide reprise des créations d’emploi salarié : près de 237.000 ont été enregistrées dans le secteur marchand au cours des 18 derniers mois consécutifs de hausse", explique le gouvernement.

 Toutefois, en prenant en compte les travailleurs exerçant une petite activité (catégories B et C), le nombre de chômeurs continue d'augmenter, atteignant 5,48 millions (+0,3% sur un mois, +0,5% sur un an). Et chez les seniors (plus de 50 ans), la situation reste tendue en catégorie A, avec une hausse de 0,2% par rapport à octobre. Elle atteint +1,6% par rapport à novembre 2015.

Stable depuis plusieurs mois, la catégorie D qui compte les chômeurs en formation a augmenté en novembre à 338.000, un record. Or certains syndicats et l'opposition accusent le gouvernement de tenter de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage avec le plan 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs: en entrant en formation, ils sortent des catégories A, B et C pour rejoindre la D, moins scrutée.

 Selon les dernières prévisions de l'Insee, l'amélioration va se poursuivre, mais légèrement. Le taux de chômage devrait reculer à 9,6% de la population active en métropole (9,9% en France entière) à la fin de 2016, et cette décrue devrait se poursuivre jusqu'à la mi-2017 pour atteindre 9,5% en métropole.

Sur les douze derniers mois, le nombre de chômeurs a diminué de 3,7% : cela représente 133.500 demandeurs d’emploi de la catégorie A en moins. En comptant l'outre-mer, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A  s'élève à 3,7 millions (-0,8% sur un mois et -3,3% par rapport à novembre  2015). En intégrant les personnes exerçant une petite activité, ce chiffre  grimpe à 5,78 millions (+0,3%, +0,5%). 

En vidéo

Myriam El Khomri : "Les résultats sont là"

En vidéo

Baisse du chômage : trop tard et trop peu pour embellir le bilan de François Hollande ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter