Emploi : le taux de chômage quasi stable au 3e trimestre à 8,1%

Locaux de l'Insee à Montrouge. Photo prise le 14 juin 2019

RELANCE ÉCONOMIQUE - Selon l'Insee, au troisième trimestre 2021, 8,1% de la population active française (hors-Mayotte) est touchée par le chômage. Un chiffre quasi stable (+0,1 point) par rapport au trimestre précédent.

Une économie revenue à la normale, ou presque. Le taux de chômage est resté quasi stable au troisième trimestre 2021 (+0,1 point par rapport au trimestre précédent) pour s'établir à 8,1% de la population active en France (hors Mayotte), a indiqué vendredi 19 novembre l'Insee dans son dernier rapport. Le taux de chômage "oscille entre 8% et 8,1% depuis le quatrième trimestre 2020, au même niveau qu'au quatrième trimestre 2019, avant la crise sanitaire", souligne l'institut. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Le nombre d'actifs en hausse

Selon la définition du Bureau international du travail (BIT), ce sont donc 2,4 millions de personnes qui n'ont actuellement pas d'emploi en France, soit 52.000 de plus environ en trois mois. "Cette quasi-stabilité du taux de chômage au troisième trimestre 2021 résulte tout à la fois du fort dynamisme de l'emploi et de celui de la population active, comme au trimestre précédent", note l'institut statistique.

À noter que ce taux de chômage est supérieur aux prévisions de l'institut national de la statistique et des études économiques, lequel tablait début octobre sur un taux autour de 7,6%. Un décalage qui pourrait s'expliquer par la hausse du nombre d'actifs.  On anticipait "une forte hausse de l'emploi, celle-là s'est matérialisée. En revanche, on a été surpris par la hausse de la population active", confirme Sylvain Larrieu, chef de la division Synthèses et conjonctures du marché du travail. Même son de cloche du côté du ministère du Travail. "Le taux de chômage ne baisse pas car, avec la reprise économique, certaines personnes qui ne cherchaient plus du travail se sont remises à chercher un emploi", a ainsi réagi sur RMC Elisabeth Borne.

Légère augmentation du chômage chez les jeunes

Dans le détail, sur le dernier trimestre, le taux de chômage augmente pour les 15-24 ans (+0,3 point) et se stabilise pour les 25-49 ans et les 50 ans et plus. Par rapport aux niveaux respectifs d'avant-crise (fin 2019), il est nettement au-dessous pour les jeunes (-1,2 point) et quasiment identique pour les personnes d'âge intermédiaire (-0,1 point) et les seniors (+0,1 point). 

S'agissant du "halo autour du chômage", soit les personnes sans emploi et qui en souhaitent un mais qui ne satisfont pas les autres critères du BIT pour être considérés comme chômeurs, il "diminue nettement", annonce l'Insee. 1,9 million de personnes se trouvent désormais dans cette catégorie, en recul de 175.000 sur le trimestre.

Lire aussi

De son côté, le taux de chômage de longue durée est stable, s'établissant à 2,4% de la population active au troisième trimestre 2021 (même niveau qu'au trimestre précédent et supérieur de 0,2 point à son niveau de fin 2019). Environ 700.000 personnes se disent ainsi sans emploi et affirment en rechercher depuis au moins un an.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.